01 août 2011

Le longicorne tanneur...

En son temps ( 1758 ! ), le Prione Tanneur (Prionus coriarius), a été ainsi dénommé par Linné, en raison de la coloration de la carapace, et de son aspect rappelant la texture du cuir ( = "corium"). D'autres ont en quelque sorte francisé la dénomination de la bestiole, en la décrétant "coriace" ....comme l'est le cuir ( dixit le dico ! ).

Le Prione tanneur relève de la Famille des Cerambycidae, autrement dénommés "longicornes", ou encore "capricornes", en raison de la longueur et de la forme des antennes. La faune française comporte un peu plus de 230 espèces, en grande partie xylophages, la majorité d'entre-elles se développant dans les bois morts et dépérissants, ou encore fraîchement abattus. 

Par leur taille (40 mm bon compte) et surtout leur corpulence, les femelles du Prione comptent parmi les plus robustes insectes de notre faune. Largement répandu en France, mais jamais abondant pour autant, cet insecte s'observe assez tardivement en saison, de mi-juillet à mi-septembre selon les régions.

L'activité est essentiellement crépusculaire et nocturne, mais la bestiole peut se rencontrer dans la journée, faisant la sieste (si je puis dire ! ) sur les vieilles souches ombragées. Les 2 sexes du Prione sont aptes au vol, mais celui du mâle est particulièrement spectaculaire, et assimilable à celui d'une mouche par son aisance et sa rapidité. Le mâle, encore lui, est capable d'essors diurnes, mais c'est toujours très exceptionnel, pour ne pas dire accidentel. Par contre, et je l'ai maintes fois constaté, mâles et femelles sont très nettement attirés par la lumière.

Source: http://www.insectes-net.fr

 

prionne tanneur1

prionne tanneur2

 

Rontalon - 29 Juillet 2011 - Rhône

Posté par pittochat à 09:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Commentaires sur Le longicorne tanneur...

Nouveau commentaire